864ac6eda9bb1d7aa19fa0c6b0fa54ef.txt

La plus vivante des encyclopédies universelles



Les numéros de Noël de France Illustration (1946-1955)

Le 6 octobre 1945, sort des presses de l’imprimerie de Bobigny placée sous séquestre de l’administration des Domaines, le premier numéro de France Illustration, quatorze mois après que L’Illustration eut cessé sa parution. Sous la direction de Georges Oudard, qui s’est glissé dans les fauteuils de René Baschet et de Louis Baschet, le nouvel hebdomadaire reprend l’apparence générale de son prédécesseur, que ce soit pour la couverture, avec son bandeau de couleur rouge, pour la une intérieure ou pour la mise en page.


Comme dans l’ancienne formule, la publicité offre aux annonceurs potentiels de grandes pages, entièrement dissociées du rédactionnel. Il s’agit en fait de retrouver une grande partie du lectorat traditionnel de L’Illustration, voire de récupérer les abonnés que la prose de Jacques de Lesdain a fait fuir.

Dans ce souci de renouer avec l’héritage de la défunte Illustration, la nouvelle équipe dirigeante ne pouvait pas ne pas envisager de relancer la tradition des numéros spéciaux. Ce sera chose faite, dès la fin de 1945 avec le tout premier Numéro de Noël, puis à partir de 1946 avec la renaissance du numéro de l’Automobile, en attendant celui de l’Aviation.

Comme ce fut le cas pour L’Illustration, à partir de 1932, le numéro de Noël de France illustration n’est pas inclus dans l’abonnement de base, qui se limite aux 49 numéros ordinaires. Pour y avoir droit, il faut souscrire à l’abonnement n° 3 (52 numéros annuels dont les 3 numéros spéciaux : Noël, Automobile, Aviation) ou à l’abonnement n° 4 qui inclut, en plus du précédent, la collection complète de France illustration littéraire et théâtrale.

Pendant une décennie, France illustration d’abord hebdomadaire, puis mensuel à compter de juin 1953, publiera ainsi 11 numéros de Noël en essayant de se hisser au niveau de qualité graphique et artistique de L’Illustration, tout en tentant de l’égaler au plan des textes.

Formule vieillie, concurrence de magazines illustrés moins luxueux mais plus dynamiques, tout concourt au déclin de la publication dont le tirage peine à se maintenir au dessus des 100.000 exemplaires. Déjà en 1949, l’hebdomadaire ne diffusait plus que 73.000 exemplaires. Les annonceurs publicitaires se font plus rares, même pour les numéros spéciaux. Le changement de périodicité ne parviendra pas à redresser les finances : en décembre 1955, France illustration publie son ultime numéro de Noël, avant de se fondre dans Le nouveau Fémina – France Illustration. Mais ce n’est plus désormais qu’un sous-titre.

1945 n° 12 (22 décembre)

Les numéros de Noël de France Illustration (1946-1955)
« Le manque de papier, les difficultés actuelles, ne nous ont pas permis de pouvoir, après deux mois et demi d’existence, offrir le numéro qui convient à cette date. Nous avons néanmoins tenu à improviser celui-ci, à l’occasion des fêtes. C’est au printemps que France Illustration envisage d’ouvrir la série des grands numéros spéciaux ».

Couverture : Fragonard : Nativité.

Un cas historique curieux : les Mémoires de Fouché, par Louis Madelin – La fresque : texte de Yves Sjöberg, avec 4 illustrations en couleurs (Fresques de Saint-Savin, Le Puy, Berzé-la-Ville et Rocamadour) –Noël d’un homme de cinquante ans, par Louis Cheronnet (avec 9 photographies noir et blanc) – Paysages de France. Texte de Vercors (Jean Bruller), accompagné de 4 bois gravés de M. Melsonn – Lumières de Paris, par Brassaï, avec 12 photographies en noir et blanc – Paris déploie son arc-en-ciel : texte de Martine Rénier, avec deux illustrations en couleurs de Gruan - Les joyaux de la couronne, par Serge Grandjean, avec 7 photographies dont 4 en couleurs – Depuis 1939, les musées de France ont acquis…. Texte de Jean Charbonneaux (avec 9 photographies en en noir et blanc). La seconde partie de l’article figure dans le n°13, du 29 décembre 1945.

1946 n° 62 (7 décembre)

Les numéros de Noël de France Illustration (1946-1955)
Couverture : L’arbre, c’est lui…Miroir de J-J-K Ray.

Noël, c’est lui…Dédicace – Figures, poème de Jules Supervielle – Cartes et tarots du cabinet des estampes : texte de Pierre Mornand, accompagné de 14 pages d’illustrations en couleurs représentant les jeux de tarot, depuis le jeu au portrait espagnol jusqu’au jeu, dit Impérial, aux armes des quatre empires – Œuvres de l’ecole française de la National Gallery de Washington : texte de Raymond Escholier, avec 6 illustrations en couleurs, pleine pages, contrecollées : œuvres de Corot, Cézanne (2), Van Gogh, Rouault et Dufy – La politesse française : composition de Valentin Le Campion—Les traités de politesse en France, à travers les âges : texte de Jules Bertault, avec 2 illustrations en couleurs de Carliez et 2 photographies noir et blanc – Cent ans de politesse française, par Constantin Photiadès ( (6 illustrations noir et blanc) – La courtoisie, politesse des nations (Texte de Roger Céré, avec 4 reproductions en noir et blanc) – La politesse familiale : texte de Martial Pechaud, illustrations en couleurs de André-E Marty) -- Les jeunes hommes bien élevés : texte de Jean-François Virenque, avec 4 illustrations en couleurs de Rechofsky – Jeunes filles 1946. Texte de Mary Boubée de Gramont, avec 2 illustrations en couleurs de Jean-François Rechofsky – La gentillesse du peuple français : texte de Gérard Bauer, 2 illustrations en noir et blanc d’Emilien Dufour -- Politesse de boisson, par Maurice Bedel (illustration en noir et blanc de Jean-françois Rechofsky) – Politesse au palais par Maurice Garçon (avec 2 illustrations de L. Bérings) – Politesse au Parlement (texte de Paul Bastid, avec 2 illustrations de L. Bérings) – Perle précieuse, conte de la vieille Chine, par Charles Petit (9 illustrations en couleurs de Madrassi, dont 1 en pleine page).

1947 n° 114 ( 6 décembre)

Ce numéro a été composé par Germaine Oudard. Conseiller graphique : Raymond Gid. Il comporte 70 pages de publicités dont les trois quarts en couleurs.

Couverture : Nativité, vitrail de Jacques le Chevalier.

Noël, lumières dans nos ténèbres, par Georges Duhamel – Le vitrail moderne dans les églises : Texte de Marcel Aubert. Vitraux du RP Couturier, de Louis Barillet, Jean Barillet, Max Ingrand, Adeline Hebert-Stevens, Rouault et Paul Bony (8 illustrations dont 6 en couleurs) – Halte légère : Texte de Vercors avec 1 dessin d’Henry de Waroquier et 3 sépias de Charles Malfray – Visites du jour de l’an, par Francis Ambrière. Hors texte couleur contrecollé: Portrait de sa sœur, la duchesse Morbilli, 1856 (Degas) – Collections ignorées des beaux métiers parisiens : Texte de Louis Chéronnet – Sous trente clefs et trente serrures (15 photographies noir et blanc) -- Un vieux flacon qui se souvient…(16 illustrations en couleurs) -- D’or sur or rebrodé d’or (10 illustrations dont 3 en couleurs) -- Connais le poids d’une palme – Quatre hors texte couleurs contrecollés : Eventails XVIIème, XVIIIème, et XIXème siècles – Être orfèvre en son pays(8 illustrations dont 1 en couleurs) -- En feuilletant les vieux murs (9 illustrations dont 7 en couleurs) – Les crèches parlantes d’Aix-en-provence : texte de Marcel Provence, avec 8 illustrations en noir et blanc – Gauguin, par Pierre Seghers. Avec un hors-texte en couleurs contrecollé : Le cheval blanc (1895, Gauguin) –Angôn et Glaïs, conte inédit. Texte d’Albert Samain orné de cinq pointes sèches d’Hermine David – Noël à l’aube. Texte de Léon-Paul Fargue, avec un dessin noir et blanc de Louise Hervieu.

1948 n° 166 (18 décembre)

Les numéros de Noël de France Illustration (1946-1955)
La présentation de ce numéro est due à Marc Réal, directeur artistique de France illustration. Les Rois mages, La crèche de Nevers, Le triptyque Barnabas, Les émaux de Limoges et La grande tragédie de la nativité sont des photographies en couleurs directes de Procolor. Photos de Bulloz, J. Arnoux, Karquel, G. de Miré, Nordisk Presse-foto, H. Parnotte, United Press.

Couverture : Les rois mages, marionnettes du théâtre liégeois.

La grande ronde de Noël : Texte de Louis Chéronnet – On entend partout carillon Noël du Berry : XVIIème siècle, avec 1 illustration en couleurs -- Crèche de Nevers en verre soufflé et filé polychrome XVIIème et XVIIIème siècles – Noëls français : Texte de Pierre-Louis Duchartre, avec 5 illustrations noir et blanc.—Noël à travers le monde : Texte de l’Abbé F. Maillet, directeur des petits chanteurs à la Croix de bois Composition photographique de Garhan -- L’art chrétien en Chine : Lou Houng-Nien, peintre de la Vierge. Texte d’Etienne Merveille, avec 6 illustrations en noir et blanc et 2 illustrations en couleurs, pleine page, remmargées sur cadre doré : La nativité et La Vierge et l’enfant, par Lou Houng-Nien – Le Noël du pendu, par Agnès Humbert. Tableau de l’abbé Daligault – Les peintres de la nativité à la pinacothèque de Munich. Texte de Bernard Dorival, avec 10 illustrations en couleurs, dont 2 en pleine page et 2 hors-texte contrecollés : La sainte famille Canigiani (Raphaël) et Repos, pendant la fuite en Egypte (A. Van Dyck) – Noël dans les chapiteaux romans : Texte d’Alexandre Arnoux, avec 8 photographies en noir et blanc – Le Triptyque Barnabas, un tableau français romano-gothique : Texte de Louis-Philippe May, accompagné de 11 photographies en noir et blanc et d’un dépliant, impression or : le triptyque Barnabas (3 illustrations en couleurs contrecollées) – Le miracle de l’âne, conte par la princesse Bibesco, avec 8 dessins de Marc Saint-Saens – La nativité dans les émaux limousins des XIIème et XIIIème siècles : texte de Pierre Verlet, avec 10 photographies, dont 5 en couleurs -- La grande tragédie de la nativité, telle qu’elle est représentée dans la bonne ville de Liège. Texte de Jacques Chesnais, avec 16 photographies, dont 4 en couleurs.

1949 n° 216 (3 décembre)

Les numéros de Noël de France Illustration (1946-1955)
La présentation de ce numéro est due à Marc Réal, directeur artistique de France illustration. Les photographies en couleurs des Annonciations de Fra Angelico et de Laurent le magnifique sont d’Emmanuel Sougez. Les photographies en couleurs de la gastronomie de Noël sont de Roger Schall. Photographies en noir de France illustration (H. Parnotte, Emmanuel Sougez, Photo Vego, Barrat, Marc Vaux, Rémy). Les illustrations du sommaire et de l’introduction sont dues à Reinoso. Le titre complet de la publication est désormais France Illustration – Le Monde illustré.

Couverture :Le voyage des rois mages. Fragment de la fresque peinte en 1459 par Benozzo Gozzoli dans la chapelle du palais Médicis-Riccardi.

Sommaire et introduction : illustrations de Reinoso – La marquise Alba Margherita Bartolini Salimbeni, en jeune dame de la maison Sassetti, d’après Ghirlandajo (reproduction en couleur) – Qu’est-ce que le merveilleux ? par Jean Cocteau (2 dessins de Reinoso) – Les annonciations de Fra Angelico : Texte et photographies d’Emmanuel Sougez (7 photographies dont 3 en couleurs et 1 hors-texte couleurs remmargé : L’Annonciation (Fra Angelico) -- Bethléem : texte de l’abbé Jean Rodhain, avec 10 photographies en noir et blanc – Une rose pour Laurent : Texte de Georges Adam, avec 6 photographies en couleurs – Laurent, protecteur des arts et des lettres : Texte de Marcel Brion, accompagné de 16 illustrations en couleurs, dont 3 en pleine page et de 2 reproductions en couleurs remmargées : Sandro Boticelli, portrait présumé de l’artiste et Portrait de Giovanna Tornabuoni Degli Albizzi par Domenico Ghirlandajo – L’oiseau blessé d’une flèche : « Argument pour un ballet inspiré par une fable de La Fontaine, à la mémoire de Christian Bérard qui me l’avait demandé ». Texte de la princesse Bibesco, accompagné de 5 illustrations en couleurs de Jean Hugo – Dessins de sculpteurs et sculptures de peintres. Texte de Bernard Champigneulle, ave 6 illustrations en noir et blanc et 1 reproduction en couleur remmargée : Carpeaux, portrait de la princesse Georges Bibesco – Chefs d’œuvre de la statuaire en Bourgogne : Texte de François Sturel, avec 10 photographies en noir et blanc – A contre-ciel, par Martine Cadieu. 6 photographies en noir et blanc et 1 reproduction en couleurs remmargée : Etude de danseuses (Degas) – Gastronomie de Noël, par Curnonsky-Sailland, avec 4 photographies en couleurs de Roger Schall.

1950 n° 268 (2 décembre)

Les numéros de Noël de France Illustration (1946-1955)
La présentation de ce numéro est due à Marc Réal, directeur artistique de France illustration. Les photographies en couleurs sont de H. Parnotte (France Illustration).

Couverture : Scène de village (détail, extrait d’un tableau de Jean Breughel, dit de Velours, vers 1610).

Examen de conscience, par Georges Duhamel – Miracle d’art romano-lombard : la basilique San Zeno à Vérone : Texte de Georges Adam, avec 10 illustrations en couleurs et 8 illustrations en noir et blanc – Hors-texte en couleur remmargé : Vitrail de Notre-Dame-de-toute-grace du plateau d’Assy (Georges Rouault) – Assy, miracle d’art sacré moderne (20 photographies dont 12 en couleurs) – Les créations artistiques qui nous enchantent, tout au long de l’histoire, ont-elles en commun un verbe éternel ? Dialogue entre un amateur d’art et un critique. Texte de F. Bridgman – Hors-texte en couleurs remmargé sur cadre d’or : Clovis II : sou d’or mérovingien (VIIème siècle) – Le bréviaire de martin, roi d’Aragon : texte de Jean Porcher, avec 7 illustration en couleurs – Maîtresse souveraine du mystérieux domaine des ombres, la lumière nous montre le double visage des corps. Texte de la princesse Bibesco, avec 20 photographies en noir et banc et 1 photographie en couleur remmargée : Le christ en croix, chapelle du paquebot Liberté (Crotti) – La découverte de la vérité : texte de Madeleine Hours, chef des services du laboratoire au musée du Louvre. 23 photographies dont 9 en couleurs et 2 reproductions en couleurs remmargées : La Madeleine repentante (Georges de la Tour) et Tête de jeune garçon (Albert Dürer) – Merlin ou les contes perdus, par Andrée Pragane (9 illustrations de Jean Rechofsky, dont 1 en couleurs).

1951 n° 320 (décembre)

Exemplaire absent de notre collection

1952 n° 373 (6 décembre)

Les numéros de Noël de France Illustration (1946-1955)
La présentation de ce numéro est due à Marc Réal, directeur artistique de France illustration. Les photographies en couleurs sont de H. Parnotte (France Illustration). Les photographies en noir sont de France illustration (Henri Parnotte, Pierre Bizet), Roger Schall et Illustrations Georges Braun.

Couverture : L’église d’Auvers-sur-Oise, par Van Gogh.

Introduction, par Georges Duhamel – Voici un conte merveilleux dans lequel tout est vrai et non seulement vrai mais vérifiable (Paul Valery) – Présence de Léonard de Vinci : Texte de Barnard Champigneulle, avec 4 illustrations pleine page – Le calendrier des Heures de Rohan. Texte de Jean Porcher, avec 28 illustrations en noir et blanc -- De la donation Gachet à la collection Cognacq : Texte de Germain Bazin. 17 reproductions en couleurs remmargées dont 5 en pleine page – L’église d’Audincourt, certitudes et contradictions de l’art sacré : Texte de Daniel-Rops, accompagné de 12 illustrations en couleurs, dont 1 photographie en double page : Les paroissiens d’Audincourt –Art sacré…Art vivant : derrière la porte de l’abbaye de Ligugé, le travail des moines, orfèvrerie sacrée et paramentique : Texte de H. Rochais et Don J-B Baudoin. 17 photographies en couleurs –- La main créatrice de beauté, par Robert Kemp (10 photographies en noir et blanc).

1953 n°405 (décembre)

Les numéros de Noël de France Illustration (1946-1955)
Direction artistique : Marc Réal. Photographies de Henri Parnotte et Roger Boulet.

La vie disperse l’homme sage, par Georges Duhamel -- De la profession de Bernard de Fontaines à l’abbaye de Cîteaux et du grand mouvement de la réforme qui s’ensuivit : Texte de Daniel-Rops – L’abbaye de Fontfroide, par Jean Girou. 29 photographies dont 10 en couleurs – La donation Beitsegui au Louvre : Texte de Germain Bazin, accompagné de 11 reproductions en couleurs contrecollées dont 4 en pleine page -- Vitraux de France du XIème au XVIème siècle: texte de Bernard Champigneulle, avec 20 photographies en couleurs – Trésors de la sculpture troyenne par François Depautaine (10 photographies en noir et blanc) –, Dans son atelier de Montmartre, Roger Lacourière a formé quelques-uns des maîtres graveurs contemporains: Texte de Roger Dardenne, accompagné de 15 illustrations dont 7 en couleurs.

1954 n° 417 (décembre)

Les numéros de Noël de France Illustration (1946-1955)
Les textes ne sont pas signés, mais dans le sommaire figure la mention suivante : « Ont collaboré à ce numéro : René Branellac, Frédéric Bridgman, Gérard Caillet, Bernard Champigneulle, Roger Dardenne, Robert Kemp, Paul Mousset, Henry Prêté, Maurice Serullaz ». Direction artistique : marc Réal.

Couverture : Paysage de Paris, par Lancelot Ney.

L’occident devant son destin – Le vitrail, miracle de Chartres. Légende probable de la vie surnaturelle de Jehan de Beauce. Conte inédit d’Alphonse de Châteaubriant. (8 photographies dont 2 en couleurs) – Aquarelles, crayons et lavis extraits des carnets de dessins d’Edouard Manet avec 6 reproductions en couleurs remmargées – L’asiatisme, prise de conscience d’un continent (9 illustrations dont 2 en couleurs) – L’Occident face à l’Orient (6 photographies dont 2 en couleurs) – La nouvelle école de Paris, avec 10 reproductions en couleurs contrecollées (Brianchon, Yvonne Mottet, André Marchand, Lorjou, Gromaire, Jacques Villon, Nicolas de Staël, Bernard Buffet) – Le sauvetage de l’esprit : regain de spiritualité sur la scène et à l’écran (14 photographies en noir et blanc) – Littérature de l’espérance. Un grand courant de confiance en l’homme (9 photographies en noir et blanc) – A Varengeville, avec Georges Braque (12 photographies dont 2 en couleurs – Journal d’un mois (rétrospective).

1955 n° 429 (décembre)

Ultime numéro de France Illustration. La revue est ensuite absorbée par Fémina qui poursuivra encore pendant quelque temps sa parution sous le titre Le nouveau Fémina – France Illustration.

Ont collaboré à la rédaction de ce numéro : Bernard Champigneulle, Albert Mousset, Roger Dardenne, Henry Prêté, Gérard Caillet, Louise Weiss, J. de Sédouy. Photographies de H enri Parnotte, Roger Boulet, G. Bourdelon et B. Daillencourt. Direction artistique : Marc Réal.

Couverture : Conques, statue d’or de Sainte Foy

Introduction : Sauver l’esprit – Conques, trésor de l’art roman, par Bernard Champigneulle (3 photographies en couleurs) – Evocation du Paris romantique. Texte d’Albert Mousset, avec 6 hors-texte en couleurs remmargées: Aquarelles du vieux Paris – Hans Memling, peintre de la douceur mystique (8 reproductions en couleurs dont 6 en pleine page) – Science et connaissance psychique : la maîtrise spirituelle élargit notre connaissance : Texte de Louise Weiss (3 photographies en noir et blanc)– Brianchon, l’attentif, avec une photographie en couleur du peintre et un hors texte en couleurs remmargé : Les courses – Bernard Lorjou, le solitaire. Avec une photographie en couleur du peintre et 1 hors-texte en couleurs remmargé: Le taureau – André Marchand, le contemplatif. Avec une photographie en couleur du peintre et 1 hors texte en couleurs remmargé : Le taureau en Camargue – Lancelot Ney le mathématicien. Avec une photographie en couleur du peintre et 1 hors texte en couleurs remmargé : La plage d’Yport. – Un mois de l’actualité mondiale.

Jean Paul Perrin