La plus vivante des encyclopédies universelles



L'Illustration et la famille Baschet

A la mort de Lucien Marc, le conseil de surveillance nomme René Baschet à la direction de L'Illustration, en 1904. Fils de l'éditeur Ludovic Baschet, le nouveau directeur fait du journal le grand magazine international qui marquera plusieurs générations. René Baschet pose la première pierre de la longue histoire liant L'Illustration et la famille Baschet en créant la société Baschet et Cie (devenue plus tard Baschet SA).


Un nouvel homme à la tête du journal

René Baschet, un des plus grands hommes de presse du XIX ème et XX ème siècle
René Baschet, un des plus grands hommes de presse du XIX ème et XX ème siècle



Arrière-grand-père des actuels propriétaires du fond de L'illustration, René Baschet associe son savoir-faire de journaliste et son intérêt personnel pour l'art. Sa compréhension des besoins et des désirs du public, le goût de la belle gravure assure au journal un nouvel essor.

Déterminé à réserver dans les colonnes de L'Illustration une place importante aux questions artistiques, il confie à son frère Jacques, critique d'art averti, une rubrique artistique. L'équipe de René Baschet compte jusqu'à sept membres de la famille Baschet.

Les débuts prometteurs du Groupe Baschet

L'Illustration et la famille Baschet



Très vite, René Baschet transforme L'Illustration en s'appuyant sur le reportage photographique compte tenu de la guerre russo-japonaise. Les progrès réalisés dans le domaine de l'information en termes de rapidité d'envoi des nouvelles et le gain de temps du traitement des informations assurent à L'Illustration une semaine d'avance sur ses concurrents. Grâce aux correspondants du monde entier, le journal s'affirme comme un grand journal d'actualité.

Dès 1905, L'Illustration devient le premier journal illustré au monde, dépassant les tirages des magazines similaires anglais. L'Illustration devance les autres journaux illustrés français et étrangers qui se contentent le plus souvent de documents déjà offerts en primeur aux lecteurs de L'Illustration.




La qualité unique des numéros est assurée par les machines perfectionnées dans lesquelles René Baschet a investi. Celles-ci lui permettent de produire plus vite et davantage, tout en contrôlant les coûts. Jusqu'en 1911, la confection des planches de couleur est confiée à des graveurs et des imprimeurs extérieurs. En avril 1912, les belles pages polychromes sortent des nouveaux ateliers que René Baschet a fait installer.

Convaincu du bien-fondé de la politique des numéros spéciaux, René Baschet les multiplie. Dans La Petite Illustration , des romans et nouvelles pièces de théâtre sont publiés. Par ailleurs, le Supplément Economique et Financier est crée en 1913.

La publicité constitue une autre mutation importante pour le journal. L'augmentation du nombre d'annonces publicitaires permet à la revue d'avoir les ressources nécessaires au financement de son contenu de qualité. Il s'agit de financer les frais de mission des correspondants aux quatre coins du monde, les photographies et les illustrations luxueuses et le matériel le plus moderne afin d'imprimer un nombre croissant de numéros. La publicité finance le progrès lié au journal tout en conservant une qualité irréprochable.


1914-1918 : le 1er conflit mondial

L'Illustration et la famille Baschet
L'Illustration résiste au premier conflit mondial malgré l'inflation, la flambée des cours du papier, les censures politiques.

La couverture que L'Illustration a effectuée sur la Première Guerre mondiale vaut à René Baschet d'être décoré de la Légion d'honneur. La collection de guerre du journal constitue, en effet, un véritable monument à la gloire de l’héroïsme français.

La Petite Illustration, dont la parution avait été stoppée pendant la guerre, renaît en 1919 et René Baschet relance le supplément économique.L'après-guerre est marquée par une inflation spectaculaire et des changements sociaux auxquels L'Illustration a du mal à résister. Du fait de sa croissance pendant la guerre, le journal étouffe rue Saint Georges à Paris. René Baschet fait l'acquisition d'un terrain dans la région parisienne dans le dessein d'y édifier une usine moderne et commande de nouvelles machines en Angleterre et aux Etats-Unis. Les anciennes machines essoufflées par les forts tirages de la période de la guerre sont ainsi remplacées.

L'année 1920 verra l'achèvement de la consolidation du groupe Baschet avec la nomination de l'aîné des fils Baschet, Louis, au poste de Directeur administratif et du personnel. Son frère cadet, Jean, quant à lui, gére la caisse sociale et la comptabilité.

1920-1935 : Une période faste

En 1921, L'Illustration sort le premier numéro d'une magnifique série spécialement consacrée au salon de l'automobile. 1922 restera surtout, pour L'Illustration, l'année de la création de « L'Album de la Guerre ». L'immense succès de cet Album, permet au journal de se rétablir des difficultés d'après-guerre. L'Illustration va alors traverser des années heureuses.

La période 1925 – 1930 est faste pour L'Illustration qui se développe et atteint ses plus importants tirages (environ 300 000) dans les années 1930. L'Illustration compte alors des abonnés dans plus de 134 pays !

Fort de cette situation florissante, René Baschet agrandit son groupe par un effet de concentration verticale. En 1922, il crée des ateliers de reliure, évitant ainsi l'augmentation des prix des artisans parisiens. Il prend progressivement le contrôle, entre 1924 et 1926, de la papeterie Lux. En 1925, il apporte une nouvelle pièce à l'édifice, en achetant le fonds de commerce d'un photograveur où s'exécutaient à façon les clichés de L'Illustration.

1933 : L'usine de Bobigny

Les Baschet inaugurent en 1933 à Bobigny la plus grande et la plus belle imprimerie d'Europe, et probablement du monde. Le nouvel outil industriel est exclusivement dédié à l'impression des Revues et aux activités éditoriales annexes du groupe Baschet.

L'Illustration possède alors en propre tous les services nécessaires à son fonctionnement : messageries, photographies, papeteries, usine regroupant héliogravure, imprimerie, reliure, ou encore brochage. L'euphorie de Bobigny n'occulte pas les bouleversements qui commencent à dévorer la planète et augurent de la Seconde Guerre mondiale.

Dans cette période tourmentée, l'élection de René Baschet, en 1936, à l'Académie Française (section Beaux Arts) constitue une grande reconnaissance pour l'oeuvre accomplie.