864ac6eda9bb1d7aa19fa0c6b0fa54ef.txt

La plus vivante des encyclopédies universelles



Un titre, innovant, père de la presse moderne ?

L’Illustration a conservé tous les documents originaux que lui ont transmis correspondants et reporters durant plus d'un siècle. La qualité et la variété de ce fonds iconographique est unique au monde : les 5293 numéros du journal ainsi que les millions de documents originaux (gravures, photographies, dessins, aquarelles et gouaches) produits entre 1843 et 1944 constituent la mémoire d’un siècle d’histoire.


Un titre, innovant, père de la presse moderne ?
«Combien de descriptions écrites, même les meilleures, sont pâles, inanimées, toujours incomplètes et difficiles à comprendre en comparaison de la représentation même des choses».

C'est par ces propos, à la première page du premier numéro de L'Illustration paru le 4 mars 1843, que les fondateurs de la revue, Charton, Joanne, Paulin et Dubochet, expliquent la nécessité d'illustrer dorénavant l'information.

L'Illustration, dit «journal universel», est le premier hebdomadaire illustré en langue française et paraît chaque samedi. Le journal va être durant un siècle, le témoin objectif de tous les grands évènements et de l'évolution de la vie quotidienne.


Succès et technique

Un titre, innovant, père de la presse moderne ?
Au XIXe siècle, la technique utilisée pour la reproduction d'images est la gravure sur bois. Les meilleurs graveurs de l'époque reproduisent fidèlement sur des plaques de bois de buis les dessins des reporters transmis à la rédaction. Les gravures sont toujours élaborées à partir d'un document «sincère». Plus tard, le reporter prendra des photographies.

Immédiatement, L'Illustration est une réussite technique : la qualité prime sur les coûts de reproduction des images.

Par ailleurs, les collaborateurs de L'Illustration sont très nombreux : journalistes, écrivains et correspondants occasionnels. En voici quelques noms :

Dessinateurs et graveurs : Ludovic MARCHETTI, J. SIMONT, Georges SCOTT, SABATTIER, Emile BAYARD, A. BELLENGER, CARAN D'ACHE, HENRIOT, P. RENOUARD, ROBIDA...
Envoyés spéciaux : Jean AICARD, Gustave BABIN, Henry BORDEAUX, Louis CLODION, Paul GINISTY, Jules LEMAITRE, Pierre LOTI, Emile SCHREIBER...

Chroniqueurs littéraires : Jules CLARETIE, Henri LAVEDAN, Octave MIRBEAU, Francisque SARCEY...

Chroniqueurs scientifiques : Gustave BABIN, Marcelin BERTHELOT, Camille FLAMMARION...

Reporters : Edmond ABOUT, Emile BAYARD, Paul BOURGET, J. CLAIR-GUYOT, Georges CLEMENCEAU, Henri HARDUIN, Robert de KERSAUSON, Pierre LOTI, Henri d'ORLEANS, SABATTIER, Tristan BERNARD, G. SAND...

Paraître dans le journal était pour tous une véritable consécration.

40 tonnes de numéros de Noël de L'Illustration sont embarqués au Havre à destination des 30 000 abonnés aux Etats Unis
40 tonnes de numéros de Noël de L'Illustration sont embarqués au Havre à destination des 30 000 abonnés aux Etats Unis
Grâce à un réseau international d'information, tous les grands évènements mondiaux sont traités. En contrepartie, L'Illustration aura des abonnés dans 134 pays.

Entre 1860 et 1903, la famille Marc dirige le magazine. En 1880, les tirages atteignent 30 000 exemplaires, ce qui est exceptionnel pour l'époque. La couleur fait son apparition en 1884 et le premier document photographique est reproduit en 1885. A partir de 1897, l'utilisation de la photographie devient régulière. Cette année-là, la catastrophe du Bazar de la Charité constitue l'actualité du moment. L'incendie du Bazar installé à Paris fait de nombreuses victimes, dont la duchesse d'Alençon. L'Illustration publie alors cinquante neuf portraits de victimes dont cinquante deux photographies et sept gravures.


Père de la presse illustrée moderne, René Baschet assure la direction de la revue à partir de 1904. Son dynamisme, son talent et sa compétence vont définitivement faire de L'Illustration le grand magazine qui marquera plusieurs générations.

Il développe le grand reportage. A l'autre bout du monde, en 1904 et 1905 les envoyés spéciaux couvrent, dans les deux camps, la guerre russo-japonaise. Les premières photographies couleurs sont publiées le 15 juin 1907. A la même époque, les frères Lumière bénéficiant de l'appui de L'Illustration dans leurs recherches, présentent leur invention dans les locaux du journal.

Une publication abondante et novatrice

Le succès s'explique également par la publication des suppléments et des numéros spéciaux.
Une formule spéciale d'abonnement permet d'obtenir chaque semaine La Petite Illustration.

Les plus grands auteurs y font paraître en exclusivité leurs romans, nouvelles et pièces de théâtre. Parmi eux, Gabriele d'ANNUNZIO, Henry BATAILLE, Henri BERNSTEIN, Paul BOURGET, Alfred CAPUS, Georges CLEMENCEAU, François COPPEE, Georges COURTELINE, Alphonse DAUDET, Anatole FRANCE, Georges FEYDEAU, Rosemonde GERARD, Lucien GUITRY, Henri LAVEDAN, Gaston LEROUX, Pierre LOTI, Hector MALOT, Paul et Victor MARGUERITTE, Guy de MAUPASSANT, Catulle MENDES, Georges OHNET, Edouard PAILLERON, Albert ROBIDA, Edmond et Maurice ROSTAND, Victorien SARDOU, André THEURIET ou encore Tristan BERNARD.


Des numéros prestigieux sont réalisés plusieurs fois par an. Dans le numéro de Noël, publié début décembre, l'actualité est oubliée. Des numéros spéciaux paraissent également une fois par an sur l'automobile, la TFS ou sur sur le Salon de peinture. Enfin, selon les exigences de l'actualité, certains sujets dont l'objet de numéros spéciaux : visite du Tsar à Paris, mort d'Edouard VII, la Normandie,les accords de Munich, et bien d'autres.

Pendant la guerre de 1914-1918, L'Illustration vit au rythme des tranchées. Elle informe, rassure, entretient le moral des troupes et de l'arrière. Cette période marque la consécration du magazine. Plus de 200 000 exemplaires que l'on se passe de main en main sont attendus par des millions de lecteurs.


L’Illustration continuera à paraître jusqu’au début des années 1940. Après la
Seconde Guerre mondiale, une nouvelle aventure sera entreprise avec le lancement de France Illustration, une publication de qualité qui prolongera L’Illustration jusqu’en 1954.